Gérer le jet-lag : trois moments clés

gerer-le-jet-lag-:-trois-moments-cles

Le jet lag, ennemi du voyageur novice ou aguerri, bousilleur des premiers jours de vacances, ça vous parle ? 

Vous savez, ce mal terrible qui vous assomme après un vol long-courrier. Lorsque vous avez traversé plusieurs fuseaux horaires et que votre pauvre corps n’encaisse pas vraiment ce changement de rythme. Lorsque vous n’avez plus de repères parce qu’il est minuit mais qu’hier il était encore l’heure du goûter !

Afin de remettre votre pendule à l’heure, apprenez à gérer le jet-lag à trois moments clés. 


1. Gérer le jet-lag avant le départ


Une des meilleures astuces pour gérer le jet-lag est tout simplement de s’y préparer.


Si vous voyagez vers l’ouest, votre journée de vingt-quatre heures sera rallongée alors qu’en voyageant vers l’est, elle sera raccourcie.

Sachant cela, prenons l’exemple de Nouna, notre ambassadrice Goamigo, prête à embarquer vers les États-Unis. New-York affiche six heures de moins que Paris. Nouna pourra ainsi reculer d’une heure chaque jour, pendant six jour, l’heure de son lever, de son coucher voir de la prise de ses repas.

A l’inverse, lorsque Nouna partira aux confins de l’Asie, l’horloge affichera six heures de plus que Paris. Durant six jour, elle pourra avancer d’une heure, chaque jour, le moment où elle se lève, se couche et mange.

Ok, gérer le jet lag peut faire quelques nœuds au cerveau et demander quelques calculs. Cependant s’habituer au décalage horaire reste le meilleur moyen d’éviter les symptômes du jet-lag.

Chacun est plus ou moins sensible au jet-lag. Certains subiront des symptômes diffus (légère insomnie ou fatigue par exemple) alors que d’autres pâtiront de symptômes plus handicapants (troubles du sommeil importants, problèmes digestifs ou troubles cognitifs par exemple). Afin de gérer le jet-lag si vous y êtes particulièrement sensible, sachez qu’il existe des traitements médicamenteux. Renseignez-vous auprès de votre médecin et prenez, avant et après votre vol, des comprimés de mélatonine. Attention cependant, une posologie scrupuleusement adaptée est nécessaire pour éviter des effets secondaires très désagréables.


2. Gérer le jet-lag dans l’avion


Pour limiter les effets du décalage horaire, adoptez quelques réflexes dans les airs.


Voici une astuce simplissime pour gérer le jet-leg : dès que vous grimpez dans l’avion, réglez votre montre et votre smartphone à l’heure de la destination. Cela permet au cerveau de s’habituer progressivement à un nouveau rythme. Oui, le conditionnement, ça fait des miracles !


Autre conseil pour gérer le jet-lag : oubliez l’alcool ou les somnifères. Et encore plus l’alcool ET les somnifères ! Les effets des boissons alcoolisées en altitude et ceux d’un Xanax au réveil peuvent être réellement redoutables. De la même façon, limitez la prise de la caféine : une mauvaise alliée de votre horloge interne.

Cela n’exclut pas de boire de l'eau en quantité suffisante : être bien hydraté permet de mieux gérer le jet-lag. 


Quant aux repas, essayez de manger léger durant le vol. Étant donné que le jet-lag peut fragiliser votre système digestif, éviter de surcharger votre estomac et vos intestins.


3. Gérer le jet-lag à l’arrivée


Pour gérer le jet-lag, ne cédez pas à la tentation de dormir ou manger d’après votre rythme habituel. Dès que vous atterrissez, adaptez-vous au rythme des locaux. Calquez-vous sur leurs horaires, même si cela implique de vous faire un peu violence et de manger des tartines beurre/confiture à vingt-deux heures.


Des études scientifiques ont prouvé qu'en restant réveillé et exposé à la lumière du jour, votre corps s’habituera plus rapidement au décalage horaire. Pour gérer le jet-lag : prenez-donc le soleil.  


« Oui mais j’ai sommeil moiiiii ! »

C’est alors le moment de vous mettre en action ! Sortez explorer les environs, faites une bonne balade, aller nager, peu importe. Il suffit de bouger pour que le corps oublie la fatigue. L’activité physique est une astuce précieuse pour gérer le jet-lag.



En suivant nos astuces et conseils, vous êtes sûrs de profiter de votre voyage dès les premiers instants. Maintenant que vous savez gérer le jet-lag, jusqu'où irez-vous avec Goamigo ?